12 Sep

Mettre en place un service de médiation en interne

Dans les organisations, la présence d’un seul médiateur est insuffisante afin de répondre aux différentes situations de conflits. De par sa déontologie, le médiateur doit faire preuve de neutralité et d’impartialité. Ces deux principes rendent complexe la tâche du médiateur car il ne peut suivre les différentes souffrances ni faire évoluer des situations qui le nécessitent.
Ainsi, il convient de mettre en place un dispositif de médiation interne pour accompagner efficacement les individus et prévenir des situations de conflits. Ce service est composé de médiateurs internes. Ces derniers sont des salariés et ils permettent d’avoir une plus grande visibilité de l’organisation.
Afin de réussir au mieux la constitution de ce service, plusieurs questions doivent être abordées au préalable :
– Quel est l’objectif de ce service ?
– Quelle va être son appellation ?
– Quels en sont les membres ? Les IRP en font-ils parti ?
– Comment fonctionne la saisine de ce service ?
– Comment communiquer ce service de médiation interne aux individus de l’organisation ?
– Qui va être responsable de la prise en charge des salariés ? Plutôt en binôme RRH/IRP comme chez Bristol-Myers Squibb ou en entretien classique
– Quels sont les indicateurs de suivi à mettre en place ?
Ce questionnement est nécessaire lors de la mise en place d’un service de médiation. Il n’existe pas de dispositif type mais il est important d’en élaborer un assez intelligent. Il doit être sur-mesure, souple et évolutif. Ainsi, il permettra de traiter de façon curative toutes les situations en latence et souffrance dans l’organisation. L’objectif à terme est d’avoir une approche préventive.

Share this

Leave a reply